user_mobilelogo

La DÉSINFORMATION VIRALE PRÉMÉDITÉE de l'écosystème des communications connectées 

Auteur : Pierre DOHMEN MSc.Ing.AIHy; chroniqueur scientifique, fondateur et directeur ho. de l'Observatoire des Emplois du Service d'Investissement de Recherche et de Développement agronomique, filiale de l'asbl Professionnelle officielle AIHy (depuis 1961) sur le campus ISIa de HECh Huy.
Reprint actualisé en 2021 (INFO-AIHy n°161) de l’INFO-AIHy n°158. Huy.

A quand une "APPELLATION d'INFORMATION d'ORIGINE CONTRÔLÉE ?!.

La rédaction de l'INFO-AIHy, Bulletin trimestriel édité bénévolement par le réseau alumni professionnel des ingénieurs industriels en agronomie et des paysagistes certifiés "AIHy®" s'associe aux initiatives "fact checking" des éditeurs 'responsables et identifiés' de la presse quotidienne belge pour lutter contre la DÉSINFORMATION : préméditée, malveillante, crédule, émotive ou criminelle. Nos sociétés occidentales hypermédiatisées et connectées restent beaucoup trop sensibles aux informations critiques émotives et orientées commercialement. Leur prévalence usurpe durablement le référencement scientifique et rédactionnel authentique. Populiste, elle amplifie le scepticisme à l’égard de la vérité.

Il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre 
Proverbe français de bon-sens du XIXe siècle, probablement d'origine corse. 

La Croyance n'est pas un savoir
Olivier PIOT, Paris 30/09/2020

Ce qui importe, ce n'est pas qu'une chose soit vraie, mais que l'opinion pense qu'elle est vraie
Friedrich NIETZSCHE, 1888 (honoré par Google le 15/10/2013- Doodle).

Le respect de la CONNAISSANCE est mort car pourquoi aurions-nous besoin de connaissance si on peut en créer soi-même avec quelques mots clés tapés sur Google et cela est très dangereux
Pr Marc VAN RANST, virologue expert lors dune conférence sur les pandémies devant le 'Royal Institute of International Affairs'. Chatham House. 22/01/2019

C'est quoi la VÉRITÉ?

etudiantpenne f128Il reste problématique de simplifier une réponse à cette question aussi existentielle. Nous ne nous y risquerons pas sans une longue dissertation philosophique ; ce qui n'est pas ma 'spécialité'. En bon agronome 'les pieds sur (dans la) terre, je vous propose plutôt de réfléchir au consensus qu'il y a entre plusieurs types de vérités, chacune avec leurs spécificités. 
Ainsi, il y a la 'vérité judiciaire, officielle et religieuse' : celle qui résulte de la transmission d'un jugement, d'un dictat ou d'un dogme. Elle reste péremptoire, universelle et peu perméable à la contestation. Elle est liée au pouvoir d'une autorité qui impose sa vision de 'la vérité'.
Il y a la 'vérité subjective' que nous pratiquons tous et qui consiste à superposer ou faire correspondre le sens de ce que je dis à ce qui est le fruit de ma connaissance limitée d'une situation apprise par moi-même.
Il y a "la vérité factuelle indiscutable"; celle qui résulte de l'observation des FAITS décrits par nos 5 sens au moment précis où ils existent. La question doit se poser d'évaluer dans quelle mesure nos sens peuvent nous 'tromper' et du (bon) choix de l'interprétation consciente de notre cerveau.
La recherche de cette vérité est à l'origine de la méthode BELLINGCAT ; une procédure d'investigation journalistique efficace et assez récente (2014. Eliot Ward HIGGINS) qui recherche et analyse le contenu médiatique du 'Big Data' au moment le plus proche d'un évènement précis (comme le crash d'un avion civil par un missile militaire, des scènes de crime de guerre etc.; vous en saurez un peu plus en fin de cet article).

L'Intelligence artificielle à la recherche de la vérité : cas des embauches & CV

Comme je l'ai largement documenté dans les modules n°7 & 8 de notre TRAITÉ d'EMPLOI AIHy®, le recrutement prédictif devient de l’ingénierie SCIENTIFIQUE à la pointe des neurosciences et de la psychologie comportementale.
Notons au passage que les larges extraits de notre Traité d’Emploi, largement offerts au public ont acquis un succès phénoménal par le bouche-à-oreille (sans pub, ni médias sociaux). Il est devenu une référence pour bien des professionnels avec plusieurs de nos articles publics de l’Observatoire des Emplois déjà été lus +100 000 fois avec une présence journalière sur notre site Internet jugée importante (1587 visites en début d’après-midi au moment où j’écris ce texte). Non, ce n’est pas un fake new, il suffit de lire en temps réel le nombre de lectures mesurées automatiquement sur le site par un logiciel système (Joomla).

te cov vert

chatbot f64Il est fait mention dans la dernière mise à jour de nos 12 modules du Traité d’Emploi AIHy [Comment serez-vous sélectionné pour un emploi ?] de l’interview d’un chercheur d’emploi par un robot.
Cette technique de pointe à partir d'un compte automatisé, dit ‘chatbot’, arrive à maturité depuis la fin 2019. Ce robot est dopé par l’intelligence artificielle (IA) et en ligne directe avec l’ensemble des milliers d’informations sur vous stockées dans ‘le Big Data’ ; grâce au clavardage de tout ce que vous avez dit, fait et envoyé sur les réseaux sociaux, sur le Net, votre smartphone et même le contenu de vos messages et de vos albums, mais aussi de l’historique de vos géolocalisations permanentes (où vous allez et revenez et combien de temps) révèle votre personnalité avec le bonus de la mesure géolocalisée de votre état mental permanent ; ce qui est une mine d’or, le nirvana, pour le webmarketing global et les plateformes médiatiques digitalisées.

Toutes les techniques et motivations vous sont détaillées dans quelques chronique de l’INFO-AIHy et surtout du 'TRAITÉ d'EMPLOI AIHy'.

 L'INFODÉMIE du XXIe siècle

Le process d’espionnage via votre smartphone ou PC arrive à maturité dès la mise en place de la transmission 5G  L’OMS parle d' infodémie;
Et c’est déjà pour le demain proche en Wallonie (2022).

Histoire, motivations et finalités de l'infodémie

La préhistoire technologique

art97 pdanokiaAu début il y avait, par exemple, le NOKIA 9110™ figuré ci-dessus date d’à peine 1998.
Ce mini PC programmable mais avec des applications de bureautique encapsulées dans des puces utilisait un système d’exploitation informatique abandonné depuis, le Symbian (J'en ai programmé 3; génial)
Les assistants personnels portables, les PDA (Palm, pe) et des Pocket PC des années 80-90 encore programmables (Compaq, Psion, IPaq, pe), ces premiers mini-ordinateurs se sont mis à fusionner avec les terminaux informatiques d’abord de la téléphonie câblée type minitel puis, libérée du cable avec la téléphonie des GSM multifonctions, à la connexion du début de l’Internet moderne stimulé par l’apparition du World Wide Web.

Pour la téléphonie portable, un des plus connu, le BlackBerry™ tait le chouchou des professionnels et même d’un président des USA (Barack OBAMA). Le prix de plus en plus abordable des smartphones, leur facilité d’utilisation (sans programmer) et l’accessibilité des connexions portables sans fil s’améliorant très rapidement, les GSM smartphones ont rapidement essaimés sur toute la planète comme une traînée de poudre.
Les jeunes, les familles et les entreprises ont vite exploité leur extraordinaire facilité à garder l’assurance d’un contact potentiel avec leur cercle d’interlocuteurs (fait complètement banalisé au XXIe siècle). Rendez-vous compte que hier, il y a à peine 30 ans, pour téléphoner à quelqu’un il fallait : un téléphone satellitaire hors de prix ou, trouver une cabine téléphonique non vandalisée (à jeton ou avec carte prépayée) où, retourner vers une ligne analogique fixe chez soi ou au bureau.

la conquête médiatique

te comb2baihy f128Quand dans un second temps (2015-2020) les gestionnaires technologiques des MÉDIAS SOCIAUX ont réalisé qu’en captant notre attention à répétition et le plus longtemps possible, ils pouvaient vendre plus de publicités et d’autant plus rentables qu’ils savent vers qui la cibler, grâce à l’énorme acquis de leurs enregistrements (Big Data) au service du profilage des populations. Effectivement, depuis (2016) le partage connecté des ‘likes’ et des émoticons, elles gagnent des fortunes colossales en vendant SES infos très pointues sur nous. Oui ‘Mea culpa’ (c’est notre faute), SES infos, les siennes, car on les y a autorisé en chargeant des tas d’applications et de service ‘gratuits’.

« Les utilisateurs des médias technologiques ne paient plus pour les produits qu’ils utilisent ; ce sont les annonceurs qui paient pour eux et donc ce sont eux les seuls vrais clients des GAFAM et les utilisateurs des médias, nous, les ‘produits’ à exploiter dixit l’expert américain AZA RASKIN (2020). Ces réseaux si 'familiers' "publient et échangent gratuitement vos commentaires, images et données personnelles géolocalisées essentiellement pour vendre vos profils; ce qui est leur raison d'être commerciale; sans de réelle régulation planétaire pour le moment.
Facebook™,LinkedIn™, Tianji-Viadeo™, Google™ (par exemples) :« existent pour tirer le plus d'argent possible des données que leurs utilisateurs laissent sur leur réseaux ../.. en gardant l'exclusivité sur leurs données (= avantage concurrentiel) et en vendant uniquement leurs analyses ../.. ils ne souhaitent pas partager leurs données »; dixit le Pr Dr Michal KOSINSKI (Graduate School of Business, Stanford University - USA 2021). Vous remarquerez donc que ce sont - pour le moment encore - ces grandes entreprises mondiales qui définissent et contrôlent l'accès, le stockage, le traitement et la diffusion des vos données autrefois 'privées'.

Comment font-elles ?

Cela commence dès votre petit-déjeuner par une succession d’actualité (ou présentées comme telles) parfaitement ciblées sur nos centres d’intérêt et puis par une cascade de « notations » automatique qui surgissent à tout moment devant votre écran connecté (HARRIS Tristan. 2020). Le but est bien-entendu de capter notre attention durablement (il suffit de regarder autour de vous, les ados mais aussi vos collègues). Les algorithmes enregistrent, trient et recoupent TOUS nos faits et gestes, nos cercles d’amis, nos localisations jusqu’au contenu de tous nos messages.
Les « bulles de filtrage » organisées par l’IA des algorithmes sélectionnent finement toutes les informations en phase avec nos préférences individuelles (Roman BORNSTEIN. 2019). A force, elles nous cantonnent vers « l’enfermement progressif dans un entre-soi informationnel clos (Pr Xavier SERON. UCLouvain. 2019) »..

L'hégémonie numérique

art97 webmarketingOn doit bien parler ici d’une authentique stratégie de production et de diffusion de masse.

Mais que ce passe-t-il lorsque la diffusion de masse est pervertie scientifiquement pour TROMPER ?

On parle alors bien de comptes "trolls".
Ils utilisent la même technologie d’adresses IP aléatoires et d’automatisme API avec un savant mélange, étudié, coordonné, analysé en temps réel, et masqué de trolls alpha (bots likeurs) et béta (les agresseurs). Leurs objectifs sont de manipuler un nombre croissant d’opinions à croire pour authentiques de fausses informations.

Photomontages, citations et informations bidons, adresses url presque similaires aux sites originaux fiables mais aussi, des milliers de comptes ‘virtuels’ (avec fausses identités, bio et album qui ‘like’ à tour de bras et qui vont même être repris par une réponse d’un humain si un internaute essaye de ‘répondre’.
La phase industrielle est justement d’éviter systématiquement de se faire repérer par les algorithmes de surveillance des cybermédia et des antivirus. Il est donc encore difficile de trouver des 'preuves' contre ces malversations pas encore criminalisées.
Des Community Managers changent les signatures sémantiques, argotiques et orthographiques répétitives des messages et empêchent que trolls et bots ne communiquent trop entre-eux (facile à surveiller en temps réel via la superbe plateforme de surveillance des réseaux ’Gephi™’).
Un journaliste d’investigation catalan, José Pérez COLOMBE, écrit à ce sujet (
NDLR : Journal Le SOIR du 30/05/2020, pages 2-3) : « ils observent le nombre de comptes qui participent à un débat et déterminent combien il en faudra pour avoir de l’influence ../.. dressent la liste et le poids de chacun des adversaires (à dénigrer) ../.. ainsi le troll sait avec quels utilisateurs il doit interagir pour créer un groupe auxquels il doit répondre avec le ton approprié, lesquels il doit harceler (sur ses points sensibles) et laisser tomber ceux qui n’en valent pas la peine. »

Ne sous-estimez surtout pas l’efficacité actuelle de ses organisations composées d’experts : analystes de données, animateurs de communautés digitales, informaticiens, statisticiens, psychologues et sociologues relationnistes.

Le MONOPOLE des ALGORITHMES du BIG DATA

Les algorithmes des plateformes des GAFAM contrôlent de plus en plus toutes les INFORMATIONS diffusées entre des milliards de personnes.
La géolocalisation des images et des 'commentaires' dopés par les reconnaissances faciales -de plus en plus présentes dans nos rues (Megvii de Huawei™; pe) et sur TOUS nos appareils connectés (Rekognition d'Amazon™, pe)- fournissent maintenant plus d'informations au Big Data que ne le faisaient le simple captage de vos 'likes' et commentaires sur les réseaux sociaux. 
Pour le journal d'investigation israélien HAARETZ (Tel-Avid. 2021) souvent relayé par l'International New-York Times : la concentration cynique de leur pouvoir économique lié au contrôle de la circulation de l'information peut mener à une concentration du pouvoir politique et menacer la démocratie (Virginie LEPETIT, éditorialiste du 'Courier International'. hors-série d'avril-mai 2021, p3).

3singes sagesse f900

L'HYPERTRUCAGE des ILLUSIONS PERCEPTIVES ou "DEEPFAKE".

Depuis l'exigence de lucidité critique enseigné par SOCRATES (-470 à -399 AC) et le 'Discours de la Méthode' (1637) prélude à l'analyse cartésienne selon René DESCARTES (1596-1650), ou encore, 'Les Pensées' de Blaise PASCAL (1623-1662), nous sommes mis en garde contre "nos sens qui nous trompent". Ces philosophes étaient en phase avec l'opinion qu'il faut corriger 'notre nature première' par l'exercice de la démonstration scientifique ; notre seconde nature étant notre imaginaire trop souvent débridé.

engrenage 32Depuis 2016, le logiciel précurseur 'Face2Face™' est capable de substituer un visage animé d'une personne à la place d'une autre sur tous les supports vidéos numérisés.
Depuis peu, plusieurs applications peuvent animer vos photographies par IA, leurs donner des expressions du langage non-verbal et même la parole. Une des plus accessibles au public lambda est le logiciel israélien 'Deep Nostalgia™' qui donne 'vie' aux photos de vos parents disparus, ou encore MoCoGAN™ ou DeOlify™. Ils utilisent tous plusieurs algorithmes visuels de machine & deeplearning et de la technologie GAN (réseaux générateurs-discriminateurs d'adversaires négatifs ) capables de 'tromper' notre sens visuel humain pourtant aiguisé, mais influençable. 
Eh ! Ouvrez votre esprit et ne baissez pas trop votre conscience active !
Pouvez-vous seulement imaginer la puissance virale destructive phénoménale sur tous les médias sociaux et professionnels, pour votre 'sacrée réputation';  d'une 'illusion perverse' diffusée aux mains d'un internaute malveillant ?
Maintenant, il ne doit même plus avoir une formation de spécialiste en 'infographie' (pour rappel, au minimum 120 crédites ECTS) ! Alors si vous avez affaire à des pros ; sachez qu'on se relève pas bien d'une fausse diffamation, surtout vis à vis de votre cercle familial et de ceux qui ne 'peuvent ou ne veulent pas oublier'...
Actuellement des dizaines de logiciels développés sur les classificateurs 'Convolutional Neural Network font le même travail de mixage pour harceler, diffamer ou désinformer (pe. DeepFake, FaceSwap, FakeApp, NeuralTextures etc.). 
Le Pr Pascal BONIFACE (IRIS et Univ. Paris8-2020) nous prévient comme géopolitologue que : « L'IA peut permettre de communiquer plus facilement et d'avoir accès à beaucoup plus d'informations ../.. et donne à des dirigeants (du secteur privé et public) des pouvoirs et des droits (totalitaires) que même George ORWELL (London 1949) n'aurait pas imaginés possibles lorsqu'il a écrit son roman 1984 ».

securcoupe 32Le bon plan du réseau alumni AIHy. Si vous cherchez à vérifier une image, vous pouvez utiliser plusieurs parades dont, par exemple une des contre-mesures existantes comme le puissant algorithme allemand de 'XceptionNet'™ ou celui de 'MesoNet'™, comme exemples exhaustifs. 
Il n'est pas inutile aussi de placer dans vos liens Internet favoris (bookmarks favoris) le puissant logiciel "Google Images™" : il ne vous dira pas 'la vérité originelle' mais vous apprendra beaucoup sur les copies des copies etc. Mais cela pourrait changer dans un avenir proche. En effet les plateformes numériques dans le collimateurs des organisations internationales étatiques demandent à leurs puissant 'moteurs de recherche' (Google Search pe) de chercher et de cataloguer les ORIGINAUX fiables et référencés.
Encore une bonne raison, de mettre à jour vos ANNUAIRES alumni et de les soutenir un minimum financièrement : ils vous protègent durant toute votre carrière et même après.

Ne tombez pas dans la parano. Il faut apprendre à vivre avec et hors des manipulations !
La manipulation de masse et la propagande existent depuis le début historique de la vie sociale humaine et politique. Petits et grands mensonges, bluffs, mystifications, ruses, faux CV, réécriture de l'histoire, 'oublis' historiques sont là pour servir notre propension pour le pouvoir de séduction sur les autres par fourberie.
Quelques exemples exhaustifs :
L'incendiaire empereur romain NERON (37-78, Rome), le général carthaginois Barca HANNIBAL (247-181 ac), le Docteur en philosophie (1921) Joseph GOEBBELS pour qui "un mensonge répété mille fois se transforme en vérité" et plus récemment (Colin POWELL, 2003) avec les pseudos armes de destruction massive de Saddam HUSSEIN pour justifier une guerre pétrolière en Irak, etc.  

Comme l'a superbement décrit le philosophe Hannah ARENDT (1906-1975) : « tiraillé par un avenir, on relit souvent l'histoire à partir d'un présent. »

ialogo 200

Avec ce TEST VISUEL et de PERSONNALITÉ de Pinterest®, il vous est demandé COMBIEN d'animaux vous observez et lequel au début ?

 art97 illusionoptique1

Si vous en observez 3, vous êtes, soyons gentil, pas très observateur.
Si vous en voyez de 4 à 7 ; c'est déjà mieux.

Si vous en trouvez de 8 à 13, vous pouvez déjà postuler comme inspecteur dans les forces de sécurité.

Notre cerveau humain a tendance à accepter plus facilement 'pour vrai' ce qui peut lui être démontré visuellement.
Les sciences cognitives de notre XXIe siècle confirment une grande partie de ces processus neuronaux. On sait trop bien maintenant que notre système visuel n'est pas notre bon organe de diagnostique objectif. En effet notre cortex visuel planqué derrière la tête à l'opposé de nos nerfs optiques ont vite fait d'ajuster notre perception visuelle à notre historique mental, son vécu sociétal et notre volonté.
Je vous offre un petit 'extra' avec un autre petit test d'ILLUSION d'OPTIQUE (envoyé par un confrère un peu malicieux) et qui confirme que notre VISION reste une construction mentale sur base de ses référentiels pré-mémorisés adaptés à son champ de perception.
N.B. : Ce test ne fonctionne pas bien avec certaines tablettes PC !

art97 testvision

Deeplearning

Il ne faut que quelques secondes pour un robot doté d'IA (intelligence artificielle) pour copier une voix d'une personne existante (vos enfants, votre soi-disant copine de classe, votre directeur, un leader d'opinion etc.) avec toutes ses nuances dialectiques et émotives (pour mieux vous tromper).

La MYOPIE COGNITIVE

Je dois bien constater maintenant que le terme de « bots » reçoit une appréciation nettement péjorative lorsqu’elle est le synonyme de : fakes news, faux comptes épidémiques Twitter® (ou autres) et d’outils de désinformation massive.  
Le célèbre MIT a démontré en 2018 qu'une "fake news" a 70 % de plus de capacité d'être relayée spontanément (retweeter) qu'une information certifiée et vérifiée et qu’elle se répand 'instinctivement' dans la bulle de l’émetteur 6 fois plus vite que des infos plus 'perso' ou référencées dites 'exactes'.
Les études de sondage de l’IFOP (France. 2019,2020) montrent que notre individualisme ambiant affecté par un estompement de la norme (entre le bien et le mal), le spectacle de l’effritement des valeurs éthiques (par nos dirigeants et gestionnaires de l’intérêt public) et notre impression de perdre le contrôle sur notre environnement, affectent notre santé mentale par le lessivage addictif du sens inné de la critique.
[
Réf.:  DIZIKES Peter. 08/03/2018. MIT News Office. Mais aussi SOROUSH V et al., édité 09/03/2018 dans SCIENCES vol. 359 n° 6380. pp. 1146-1151]

Une bonne santé mentale devrait nous faire comprendre que 2 évènements distincts successifs ou simultanés, qui nous touchent dans la vie, n’ont pas nécessairement une relation de cause à effet.
La confusion anthropocentrique distillée par les plateformes numériques nous fait perdre la notion cartésienne entre la corrélation et la causalité.
Voilà pourquoi les théories conspirationnistes ont de plus en plus de succès.
Leur cynique utilisation par les robots médiatiques stimule votre addiction à rester connecté dans vos bulles le plus longtemps possible (l'objectif à atteindre).

Qu'est-ce qui fait qu'une information reportée est fausse ?

art97 fakenews

Le chapitre qui suit est la traduction en français d'un extrait du Guide 'Academics Resources' de la bibliothèque technologique publique de l'UCF
[Réf.: University of Central Florida. 2020/06/21. Publié sur le site guides.ucf.edu/fakenews. Orlando USA ]

  • Il ne peut pas être vérifié.
    Un article de fake news peut ou non contenir des liens retraçant ses sources; si c'est le cas, ces liens ne peuvent pas conduire à des articles en dehors du domaine du site ou peuvent ne pas contenir d'informations pertinentes sur le sujet de l'article.
  • Les fausses nouvelles doivent faire appel à l'émotion comme catalyseur [ajout de la rédac'AIHy]
    Les 
    fausses nouvelles jouent sur vos sentiments - cela vous met en colère, heureux ou effrayé. C'est pour mieux être certain que vous ne ferez rien de plus embêtant que de vérifier la fausse information (ndlr.-SIRD.: mais bien un followers de trop dans la réaction en chaîne).
  • Les auteurs ne sont généralement pas des "experts".
  • Un "expert" est une personnalité reconnue par ses pairs ET par "les autres" (même de son opposition).
    Il a publié  et a eu au moins plusieurs conversations publiques contradictoires argumentaires.  Il reste très accessible, CRITICABLE, sans risque  physiques pour lui et ses contradicteurs. 
    La plupart des auteurs ne sont même pas des journalistes, mais des trolls payés.
  • Les fausses nouvelles proviennent de faux sites (adresses URL de faux site et ressemblant aux sites Internet d'actualités, ../.. sites satiriques ..:.. annexes sous formes d’appâts pub cliquables à répétition).
Exemple et avertissement de l'Union Européenne

eu 64[*] Véra JOUROVA, la vice-présidente de la Commission Européenne des Valeurs et de la Transparence a officiellement le 10/06/2020 accusé et nommément (extrêmement rare) cité : la Chine, la Russie (son usine à trolls de Saint-Pétersbourg pe.) mais aussi des organismes à l’intérieur de l’Europe de désinformations ciblées. L’UE se doit publiquement d’intervenir lorsque la vie et la santé publique des citoyens européens est mise à mal par des trolls (mais elle n’ira pas plus loin pour le moment).
Depuis la pandémie actuelle, ci-dessous quelques exemples exhaustifs sur plus de 500 pointés par les ‘affaires étrangères de l’UE, la task force East StratCom mais aussi par l’université d’Aarhus (DK), le Centre de technologie d’Athènes (GR) et l’Institut européen universitaire de Florence (I).

  • Boire de l’eau de Javel, de l’eau de mer, de l’urine d’enfant, une soupe à l’ail (etc.) comme désinfectant virucide
  • Faux vecteurs de la pandémie comme les moustiques, les morsures de chauve-souris, les colis de Chine et même l’excellente bière Corona™, etc.
  • Multiples théories conspirationnistes et du complot (brevet viral à expiration, militaires US, etc.)
  • Promotions et arnaques de produits ‘miracles’ jusqu’à citer ...la cocaïne
  • Fausses données d’études épidémiologiques ou d’essais thérapeutiques avant leurs publications finalisées dans des revues médicales (ou siège un comité de lecture transparent et indépendant).
  • Les africains sont plus résistants au coronavirus.

Selon l'anthropologue et haut fonctionnaire de l'UE Véra JOUROVA, le prochain champ de bataille de la désinformation sera celui de la vaccination contre le COVID-19… Vous voilà prévenu [réf.: data été 2020] !

Qui sera responsable ?

A ma connaissance, la justice supranationale n'a pas encore criminalisé les tromperies préméditées virales, véritables armes de désinformation de masse. 
Il semble effectivement difficile de "punir" un robot aussi intelligent même doué d’autonomie .
Ce sont des machines dotées d’une personnalité numérique complètement virtuelle sans conscience de soi donc, ni libre, ni responsable. Dénuée de sentiment (sauf si on lui apprend la différentiation) elle ne peut pas culpabiliser, ni s’amender.
Dans un avenir plus ou moins lointain, leurs concepteurs - si condamnés par la justice des hommes- risqueraient de devoir "rééduquer" leur robot. Espérons que le deeplearning d’auto-apprentissage des robots les plus malveillants ne les ait pas déjà rendus trop autonomes (des humains)
 ? 

La VÉRIFIABILITÉ. Toutes les vérités se recherchent 

La désinformation virale de notre écosystème médiatique est omniprésente, anodine ou sournoise et on l'a vu parfois, préméditée pour tromper, jeter le doute ou discriminer une cible. Toutes les informations diffusées sont-elles pourries ? A qui encore se fier ? Notre 'bon-sens' a-t-il encore la capacité d'apprentissage de discerner le vrai du faux ?
Déjà si vous avez lu cette chronique jusqu'à cette ligne, il y a de l'espoir que votre quête légitime de mieux savoir pour bien agir améliore votre sagacité.

Contre-mesures réactives à la myopie cognitive
Oui, les solutions existent !

  • Restez LUCIDE càd doté d’un chantier mental ni parano, ni crédule (biais cognitif) de réflexes permanents et automatiques CRITIQUES, rationnels et logiques du bon-sens (biais culturel) ! Oui. Vous pouvez gagner votre propre opinion libre-arbitre sans adhérer à un ‘groupe’ qui vous ne vous caresse que dans le sens du poil de vos opinions.
  • Les organismes de certification, de référencement scientifique, les bibliothèques académiques mais aussi les promoteurs des plus grands moteurs de recherche sont tous actuellement à la recherche et au stockage virtuel du maximum d'ORIGINAUX dans tous les domaines aussi bien scientifiques que culturels ou artistiques.
    Un doute ?
  • Le site aihy.org est maintenant certifié comme "site fiable, éthique et contenant des originaux".
    Consultez des sites d'expertise sérieux comme : factcheck.org, hoax-slayer.com, snopes.com, urbanlegends.about.com,  etc.)
  • Ne vous contenter pas dans vos recherches de ce qui se trouve sur Internet. Il y a encore des bibliothèques publiques ou académiques et des témoins directs qui valent la peine de consulter.
  • Le développement mondial de stratégies NES et des BLACK BOX soit : la 'mise à l'index et à l'écart automatisée des fausse vidéos détectées et directement confinées à l'écart de tous les pipelines de diffusion ; un peu à l'image de ce qui se fait couramment avec le label "SPAM" de nos courriels souvent indésirables 
  • De plus en plus d'auteurs, d'éditeurs et de réseaux sociaux placent "la vérification des faits" (Fact Check) dans leurs publications sur le Net. Par exemple dès 2020, le moteur de recherche de Google® ou de l'éditeur belge Roularta Media Group® placent des balises argumentaires référencées et incrémentielles (y compris pour les images et les vidéos). Cette initiative aurait été inventée par le Reporter Labs de l'université de Duke (Caroline du Nord aux USA). 

 Exemple d'un 'compteur journalier de visiteurs'  : fiable car 'open source' sur un site éthique et non-commercial

nw160 introvisiteurs

Référentiels exhaustifs,  

A ma connaissance et au moment où date cette chronique, quelques liens et références qui aident "à y voir plus clair".
Ecrivez-moi si vous en avez expérimenté d'autres ?
Pour réagir contre la désinformation virale médiatique l'UNESCO avec des procédures mais aussi des journalistes et des scientifiques consacrent -généralement bénévolement- une partie de leur temps à des recherches approfondies pour VERIFIER des informations généralement spectaculaire et largement diffusée dans les médias et la presse.
Actuellement (depuis 2014), nous pouvons référencer la méthode d'investigation journalistique dite 'bellingcat'. Elle combat les 'fakenews' évènementiels en scannant l'ensemble des données diffusées / partagées librement (Open Source) sur l'Internet et les réseaux sociaux au moment le plus proche d'un évènement. Cette méthodologie d'enquête a été agrée par la Cour Pénale Européenne lors de récents procès (comme la destruction du Boeing 777 de la Malaysia Airlines en 2014-Ukraine).

Autres opinions à méditer

A contrario, quoique cela ne me semble pas exact dans le cas prémédité des trolls « l’objectivité n’existe pas » selon le Dr HAMERS (1er Ast. ULiège) dans la Revue ATHENA Mag n°346 (page18, mars-avril 2020. SPW-Jambes) il écrit que : « les fausses informations et les théories du complot relègue à l’arrière-plan un fait fondamental : il n’y a pas d’un côté les vraies informations et les fausses de l’autre. Il y a des tendances relatives à l’objectivité ../.. Une information est toujours le fait d’une subjectivité ../.. Toute information, quelle qu’elle soit, doit faire l’objet d’une lecture critique. »
Pas tout à fait d'accord car, par exemple, 50 cc dans un verre de 100 cc est une observation scientifique, un fait objectif et une "vraie" information.
Mais c'est probable qu'il sera interprété par vous, selon votre humeur ou conditionnement, comme étant à moitie "vide" ou "rempli'".

Autre opinion.
Mon hyperactif (intellectuellement) camarade philosophe et ingénieur Jean C. BAUDET a écrit dans "la Philosophie et la Science" [25/05/2020. Philosophie. Bruxelles] que "Trouver que la Vérité est introuvable, c'est trouver la Vérité".
A méditer aussi.
NB.: Jean, ingénieur industriel chimiste, philosophe (épistémologiste éditologue), biologiste et chercheur en chimiotaxonomie (Gx ABT) a enseigné l'histoire des sciences et la philosophie au Congo (RDC 1966-1968) et à l'université de Bujumbura du Burundi (1968-1978).   

Et in fine, cette longue citation du philosophe, mathématicien et théologien Blaise PASCAL, parmi tant d'autres aussi succulentes qu'efficientes : 
"Il faut se connaître soi-même : quand cela ne servirait pas à trouver le vrai, cela au moins sert à régler sa vie, et n'y a rien de plus juste".

Pierre DOHMEN, MSc.Ing.AIHy
© Lic. CC-BY-NC. Asbl.AIHy. Campus ISIa-HECh. Huy. 2021

GLOSSAIRE & RÉFÉRENCES

HARRIS Tristan : Ingénieur en informatique et en éthique de l’université de Stanford USA. L’autre cofondateur de CHT (voir plus haut). CEO cofondateur de APTUREä racheté par Google (2011) où il est (un temps) directeur de l’éthique des emails.. Il stigmatise l’industrie technologique cliente du webmarketing qui dégrade l’humain par l’extraction addictive de son attention, de la surenchère de nos plus bas instincts et de la polarisation compétitive de la société connectée selon leurs likes et partages sociaux.

IA : Intelligence artificielle c’est-à-dire exécutée hors d’un cerveau du monde vivant.

GAFA ou GAFAM : Acronyme pour Google, Apple, FacebookAmazon et Microsoft ; les 5 plus puissantes entreprises mondiales de l’industrie technologique du digital connectées à l’Internet. On devrait y rajouter la plateforme numérique chinoise ByteDanceä (TikTok®).

LANIER Jaron. "Ten arguments for deleting your social media accounts right now". Ed. Vintage. London. 19/06/2018. © ISBN 9781529112405.

Likes et émoticons : boutons réactifs virulents exprimant une émotion positive ou négative à partager sur un réseau social connecté au Net. Inventé naïvement par Facebookä vers 2015 et actuellement utilisé par les puissants algorithmes statistiques des robots doté d’IA. Ces derniers sont programmés pour stocker, pister, évaluer et définir la plus haute probabilité d’un profil psychologique. Devenus autonomes par l’autoapprentissage ces robots les manipulent dans un second temps pour capter l’attention et le temps connecté à un réseau social dans le seul but d’augmenter la rentabilité des publicités ciblées ou de modifier la perception mentale de la réalité.

RASKIN Aza : Bachelier en Sciences (BSc) mathématiques et physiques de l’université de Chicago USA. Cofondateur de Center for Humane Technology (CHT) et concepteur (critique) de Firefox et Mozilla. Spécialiste éthique d’envergure mondiale de l’interface homme-machine, du ‘data mapping’ et de la lutte informatique contre l’hameçonnage.